Doit-on retirer ses gains d’options binaires vers un compte offshore ?

compte offshore gains trading options binaires

Gagner de l’argent aux options binaires, beaucoup d’investisseurs particuliers comme vous et moi y parviennent chaque jour. Les options binaires peuvent s’avérer être un business particulièrement lucratif et offrir un complément de revenu confortable. Toutefois, lorsque l’on commence à gagner de l’argent sur ce type de produits, la question épineuse de la fiscalité s’impose. Nous vous apportons ici quelques éléments qui mettent la lumière sur l’imposition des gains réalisés en trading d’options binaires et sur les solutions qui permettent de l’alléger.

Déclarer ou non ses profits aux options binaires ?

Les traders d’options binaires qui génèrent de petits revenus et engrangent quelques centaines d’euros de profits par mois, ne déclarent généralement pas ces gains aux services fiscaux de leurs pays étant donné qu’il ne s’agit que de revenus secondaires. Normalement, quelle que soit la valeur et la nature du revenu, ce dernier est censé être déclaré et vous devez être imposé sur celui-ci au même titre que vous êtres imposés sur votre revenus mensuels (salaires). La majorité des « petits » traders qui arrondissent leurs fins de mois grâce aux options binaires, ne déclarent pas ces « petits » profits et n’ont jamais de problèmes. Nous ne vous encourageons pas à cacher vos revenus mais vous êtes libre de faire comme bon vous semble.

Lorsque l’on parvient à vivre du trading d’options binaires et que les profits que l’on génère représentent plusieurs milliers d’euros par mois, on peut comment à se poser la question de la fiscalité des options binaires plus sérieusement. Dans certains pays de l’Union Européenne, le taux d’imposition peut atteindre 40% ou plus (pour les gros revenus), les traders qui génèrent entre 5.000€ et 10.000€ (ou plus) de profit par mois ou options binaires peuvent se sentir mal à l’aise de devoir payer autant de taxes sur leur activité de spéculation. La solution vers laquelle se tournent ces traders est généralement l’ouverture d’un compte bancaire offshore.

Qu’est-ce qu’un compte bancaire offshore ?

Le « compte offshore » ou « compte bancaire offshore » est un type de compte bancaire que l’on peut ouvrir dans une institution bancaire et utiliser au même titre que n’importe quel compte en banque standard. Ce compte en banque est appelé « offshore » car il est domicilié à l’étranger, dans une autre juridiction. Les comptes bancaires offshore sont utilisés par des personnes physiques ou des entreprises qui souhaitent garder leurs capitaux en dehors du pays dans lequel ils sont légalement basés. Généralement les comptes bancaires offshore sont situés dans des juridictions où les conditions d’imposition sur le revenu sont très favorables et parfois même nulles. Hong-Kong, Belize ou les îles Caïmans sont des exemples de juridictions offshore très prisées pour ce type de services.

En tant que trader d’options binaires on peut très bien disposer d’un compte bancaire offshore afin d’échapper à une imposition domestique trop élevée. Il suffit simplement de renseigner nos coordonnées bancaires à l’étranger, à notre broker d’options binaires afin d’y recevoir ses profits. Admettons que vous êtes un trader français, vous pouvez très bien disposer d’un compte bancaire offshore à Hong-Kong et ne pas payer d’impôts, puis tranquillement vous acheter un bien immobilier dans cette capitale. Vous pouvez également cumuler vos profits, vous expatrier la majeure partie de l’année dans le pays où se situe votre compte offshore, bénéficier de sa fiscalité avantageuse, y payer vos (faibles) impôts, bénéficier des accords de non double imposition et revenir avec votre argent dans votre pays natal pour y en profiter.

Un compte offshore pour optimiser son imposition

Vous l’avez compris, un compte offshore ne rime pas systématiquement avec fraude fiscale. Dans le cas où des particuliers ou des professionnels ont recours à des comptes offshores, c’est afin de procéder à une optimisation fiscale et de la taxation sur les profits qu’ils réalisent grâce à leurs activités respectives. On peut très bien payer de l’impôt mais moins grâce à la fiscalité avantageuse offerte par des juridictions étrangères.

Pour prendre quelques exemples de taux d’impositions maximums dans les pays européens, on peut relever l’Allemagne avec un taux maximum de 45%, l’Autriche et la Belgique avec un taux maximum de 50%, le Danemark avec un taux maximum de 59% ou encore la France dont le taux d’imposition maximum est de 45%. Lorsque l’on gagner pas mal d’argent aux options binaires on comprend ainsi un peu mieux l’envie de vouloir optimiser sa fiscalité et éventuellement de songer à ouvrir un compte bancaire offshore.

Commentaires

*

Inscrivez vous et recevez gratuitement un ebook sur les meilleures stratégies pour gagner en options binaires !

TOP3 des Brokers
1
FaceOption
2.6/5
5 Avis
2
StockPair
2.95/5
404 Avis
3
TopOption
3.29/5
695 Avis
Selection brokers
Tous les brokers
offre du mois topoption

100% de bonus (au lieu de 0%) avec TopOption à partir de 250€ !